lundi 5 septembre 2011

Petite pause

Avec la rentrée des classes, j'ai à nouveau du temps pour bosser.

Mais... pas assez.

Aussi ai je décidé, à contre coeur, de placer la Folle jeunesse de Galadriel en stand by pour deux ou trois semaines. J'en suis d'autant plus nâvrée que je ne n'ai pas pu faire celui de la semaine dernière. (Toutes mes excuses).

Mais bon, je rassure tout le monde il ne s'agit PAS d'un arrêt définitif. Seulement la Rentrée apporte son lot de choses à faire qui sont toute TRES importantes pour moi. Par dessus le marché j'ai aussi deux trois obligations personnelles qui me ravissent mais que je ne détaillerai pas ici.

Donc voilà, le temps de tout réorganiser, de finir les trucs prioritaires, comme, par exemple, mon nouveau site sur lequel je galère un max pour des questions techniques (ça devient l'Arlésienne, ce truc).

Vous serez de toute façon mis au courant.

Allez, Bizatouss !

6 commentaires:

  1. Bon courage ! (et vivement la suite ^^)

    RépondreSupprimer
  2. j'attends impatiemment la suite :)

    RépondreSupprimer
  3. ouiiiiiii, vivement la suite!!!!

    c'est vraiment bien foutu comme concept.

    RépondreSupprimer
  4. Bonsoir Mademoiselle l'Auteure,

    Cette petite BD sur Galadriel c'est tout ce que j'ai toujours souhaité ! Elle a toujours été mon personnage préféré de l'oeuvre de Tolkien et je n'ai dévoré le Silmarillion que grâce à elle. Quelle bonheur de revoir l'histoire sous cet oeil humoristique et sous votre coup de crayon !
    J'ai tout lu d'une traite avec délice et bonheur ! J'aime beaucoup votre interprétation du personnage de Celeborn et je trouve que vous avez croqué Artanis-Nerwen-Galadriel de façon parfaite !
    C'est pourquoi je vous encourage à continuer votre ouvrage admirable !

    E.D

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Leslie !
    Des nouvelles pour la folle jeunesse de Galadriel ? :)
    Je relis les anciennes planches avec toujours autant de plaisir !

    RépondreSupprimer
  6. Des nouvelles oui. Ca devrait repartir bientot...

    Désolée pour ce loooong temps d'interruption.

    RépondreSupprimer